jeudi 24 mars 2016

Tropical Hammock de Snugpak, la déception


Puisqu'il est question dans cette série d'articles d'hamac d'hiver on ne prend pas de modèle avec moustiquaire, j'ai donc essayé le Tropical Hammock, un hamac de base, sans fioritures et qui hélas présente plusieurs défauts fondamentaux.



Il vient dans un étui dont je ne saisis pas trop l'utilité, avec une poignée et une fermeture éclair, un côté plastique transparent et l'autre côté en filet souple ("mesh"). Un petit packaging en carton ou simplement une étiquette carton autour du hamac consommerait moins de plastique, le matériel étant déjà en nylon et en fibre pétrochimique c'est dommage d'en rajouter.  Certains y trouveront peut-être une utilité.

Le hamac est en nylon "toile de parachute" d'après les spécifications du fabricant, pour 2,70m de long et ... 1,30m de large, c'est là que le bât blesse mais regardons d'abord les bons côtés.

Le set hamac et suspensions en paracord fait le poids raisonnable de 521g.


On note les deux mousquetons noir (pour faire plus "tactique") qui pèsent beaucoup trop lourd (plus de 100g à eux deux) qu'on pourra remplacer par du mousqueton d'escalade en aluminium pour un poids de 30g voire des manilles textiles qui nous ferons une dizaine de grammes.
Le hamac "nu" sans système de fixation et sans mousquetons pèse seulement 332g, les suspensions pèsent environ 75g - un bon point - et donc la paire de mousquetons environ 115g.

Le système de fixation n'est pas une innovation, c'est une simple boucle de 4 m de long (8m gansés) sur laquelle on trouve des noeuds plats à intervalles réguliers jusqu'au premier tiers environ. Ce système est utilisé par une autre marque (Ticket to the Moon pour ne pas la nommer) et vendu en "corde nautique" beaucoup plus court pour plus de 12 euros, ici il s'agit de paracorde à 30 centimes d'euros le mètre ce système coûte à peine 5 euros.

Pour plein de raisons ce système pourrait être séducteur, pour plusieurs raisons il ne va pas du tout.

La paracorde a tenu la charge à mon étonnement (110kg pour l'individu plus le poids de l'équipement), et sur le coup j'ai apprécié ce système pour sa rusticité, sa relative légèreté, sa facilité de remplacement et d'utilisation, et sur plusieurs utilisations.
Or, ça ne va pas du tout, car après plusieurs scéances d'utilisation j'ai constaté que la paracorde n'est pas adaptée du tout à cet usage - ce n'est pas nouveau les spécialistes du hamac le disent depuis longtemps mais voir une grande marque s'en servir m'avait fait pensé que peut-être...
Déjà il s'agit de paracorde nylon sensible aux UV, et surtout à l'abrasion ce qui, vu le fonctionnement du système, en fait un très mauvais choix. La gaine de la paracorde au milieu de la boucle s'use très vite et laisse après plusieurs jours d'utilisation les fibres gainées...
Reste qu'on peut s'en servir quatre ou cinq fois en sécurité, mais le prix de revient et l'empreinte écologique sont ridiculement élevées.

Ensuite si les systèmes légers de suspensions utilisent des cordages fins, la communauté des utilisateurs de hamac prétend que les écorces des arbres (la partie la plus vivante du végétal) en souffriraient même en usage ponctuel, donc les arbres devraient être entourés d'un cordage d'au moins de 5mm ou de préférence de sangle (en anglais webbing). La paracorde pourrait effectivement scier l'écorce même si je n'ai pas constaté de dommages là où je m'en suis servi.

Enfin la paracorde est un cordage extensible (et non élastique), chose dont je n'ai pas spécialement pâti (mais j'accroche le hamac assez haut), on préfèrera tout de même des système de cordage statiques en règle générale.

Je remplacerai tout de même dès que possible tous ces cordages paracorde par de la cordelette dyneema de 2.5 ou 3mm, mais en copiant le système simple et pratique - j'étais un fervent défenseur de faire et défaire ses noeuds pour le hamac et tout le reste, ce système m'a convaincu de l'intérêt de la simplicité dans le temps d'installation et de décrochage. On a ici deux fois 4mètres de long pour se suspendre, ce qui suffira la plupart du temps. Depuis que j'ai écrit ces lignes et constaté les problèmes avec la paracorde pour suspendre un hamac j'ai totalement retourné ma veste, et j'utilise en ce moment de la sangle balèze, pas légère mais en qui j'ai confiance.
Pour en revenir à ce système et ses bons côtés voici tout de même une démo :
L'accrochage est on ne peut plus simple, on enroule en partant de la boucle plusieurs tours si l'arbre est mince
et on passe le courant dans la boucle...
et voilà on peut se suspendre.
Sur un arbre plus épais ça va encore plus vite, on fait un seul tour et c'est en place.
on accroche le mousqueton
et voilà...

Chez Snugpak ils aiment mettre de la paracorde, la boucle qui structure le hamac est en paracorde aussi. L'avantage c'est qu'elle est facilement remplaçable (mais on peut la perdre). Le désavantage c'est qu'on aura certainement besoin de la remplacer... Mauvais choix de matériau de base.
L'engin est déjà suspendu, et c'est là qu'on voit le défaut majeur de ce hamac:
il manque beaucoup de largeur pour être à l'aise en diagonale. Il est utilisable et on peut dormir dedans si on supporte l'inconfort, mais le 1.35m de large (d'après les spécifications) est regrettable, c'est vraiment dommage de n'avoir pas plutôt choisi 1.50m de large - sans aller jusqu'à 2m comme les hamacs doubles Ticket To The Moon même si je ne serais pas contre, ce mètre et 35cm fait vraiment radin de la part de Snugpak pour le prix pas non plus donné du hamac. Le tissu doit être assez résistant car il est du coup assez lourd.

Si on additionne l'usage intensif mais hors-sujet de paracorde, le rapport qualité prix n'est carrément pas acceptable du tout.

Tel quel dans l'état à 8°C de température, on a très vite froid dans le dos c'est pourquoi on va dans la prochaine partie installer l'Under Blanket (la couverture de dessous).

Conclusion : j'ai fait mon possible pour aimer ce hamac, j'ai dormi (pas super confortablement donc mais j'ai le sommeil facile) dedans plus d'une dizaine de nuits, j'ai apprécié les matériaux et les idées de simplicité et de rusticité qui le composent, l'audace d'utiliser la paracorde et la possibilité de le personnaliser facilement m'ont initialement beaucoup séduit avant de constater leur danger, et la largeur insuffisante n'en fait - pour les personnes de mon gabarit - qu'un hamac de dépannage, mais à ce prix là on devrait avoir du durable tant pour les suspensions que pour les boucles du hamac.

Pour les petits budgets je conseille carrément d'acheter plutôt chez ASMC ce hamac light kaki, beaucoup plus confortable, en polyester, et qui vaut en ce moment seulement 16,14 euros ! Contrairement à beaucoup de hamacs bon marché il fait 1,50m de large pour (sans mousquetons ni système de fixation) seulement 336g, il a un rapport qualité/prix assez imbattable et un poids plus que convenable. Ajoutez-y deux fois 3.5m de sangles (12 euros et 196g) et vous voilà parés avec un système versatile de hamac et suspensions à 30 balles et 528g.

Enfin pour les hamacs n'oubliez pas le F.L.V.M ("Faites-le Vous-Mêmes", "diy" en anglais) parce que tous ces hamacs c'est essentiellement un morceau de toile de 3m de long sur 1,30 à 2 m de large.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire