mercredi 23 mars 2016

Hamac d'hiver & accessoires SNUGPAK : Vue d'ensemble

 Le hamac en tant que solution de couchage n'est ni la plus légère, ni la plus pratique (il est souvent contraignant de trouver un endroit où s'installer), et surtout, surtout pas la plus chaude ! Les hamacs de toile sont d'un confort incomparable, mais dès qu'on descend sous 10° (voire 15°) l'isolation thermique du dos est problématique.
Snugpak propose plusieurs produits pour le hamac trois ou quatre saisons, au packaging séducteur. Snugpak propose des choses plutôt accessibles financièrement, avec isolation synthétique, et il était temps pour moi d'explorer d'autres idées que mes bricolages à base de doublure de poncho, de tapis de sol glissé dans le hamac ou de couverture de survie en protection sous le hamac, j'ai donc commandé tous ces accessoires et même un hamac de la marque !

Je ne vais pas détailler le choix du hamac en général, il a ses avantages et beaucoup d'inconvénients, il y a foultitude d'informations sur le wiki de Randonner-leger (et ce dossier d'expemag où effectivement est présenté le cas où le hamac est une solution légère idéale : zone tropicale avec nombreux insectes piqueurs) et plein de discussions intéressantes sur le forum de David Manise

Comme dit plus haut le hamac d'hiver n'est pas la solution la plus légère et en particulier avec le matériel ici testé, c'est un choix de confort et culturel. Pour ceux qui voudraient l'utiliser dans des conditions de "survie" il demande beaucoup de pratique et d'entrainement.

Il est presque indispensable d'utiliser un tarp, même si il ne pleut pas, thème qui ne sera pas couvert ici, car même si le temps est beau le fait qu'on s'accroche à des arbres fait qu'on est plus exposé à la chutes de petites branches et aux déjections de nos amis les oiseaux. On peut faire avec mais si j'ai le choix je préfère rincer un tarp de temps en temps que devoir nettoyer tout mon système de couchage quotidiennement.

La problématique principale ici c'est donc le système de couchage, avec deux axes :

l'isolation thermique et au vent du dessous. 

 Il existe plusieurs alternatives, l'underblanket ou underquilt est celle qui a le plus d'amateurs (qui s'expriment en tous cas), avec comme pour les sac le choix entre synthétique ou duvet. L'underblanket de Snugpak est de cette catégorie là, en synthétique.
Une autre solution couramment utilisée est de glisser un tapis de sol (ou un fragment de tapis ou un tapis 3/4 ou 1/2) entre les couches du hamac si il a deux couches (comme ceux de chez DD Hammocks, à l'exception de leur hamac ultra light) ou de le mettre à l'intérieur du hamac sous le dormeur. Je n'aime pas cette solution parce que dans un hamac bizarrement le tapis de sol me fait anormalement suer.
La troisième solution rencontrée fréquemment est le "pod", une couche d'isolation qui entoure complètement le hamac et le dormeur comme un sac de couchage qu'on enroulerait autour du hamac. C'est le principe du Cocoon de Snugpak.
Quatrième idée : des hamacs peuvent intégrer une isolation style "underblanket", ce qu'on appelle des hamacs isolés, qui perdent du coup leur modularité.
Et puis on peut bricoler, en faisant tenir sous le hamac des sacs remplis d'isolant trouvés sur le terrain comme on le fait pour les  tapis de sol en fait, ou accrocher une doublure de poncho sous le hamac (fonctionne mais isole peu du vent), trouer un vieux sac de couchage pour en faire un étui, fixer sous le hamac une couverture de survie solide (ça condense grave), etc...

l'isolation thermique du dessus.

En hamac comme sur le sol on écrase l'isolant, c'est donc inutile surtout si on a une solution isolante en dessous.
On a le choix entre :
différentes couvertures et quilts (comme la jungle blanket made in China de Snugpak par temps tiède ou beaucoup mieux les très désirables couettes (quilts) CSC Lab et en plus spécialisé le Quilt DD Hammock ou le Hammock Bushcraft Quilt de Snugpak)
Ou bien les différents top bags (allez encore chez CSC lab par exemple),
ou le sac de couchage classique (du duvet Vallandré chez Arklight par exemple ou le synthétique Carinthia DEF4 ou le Jura2 chez DD Hammocks) qui s'écrasera donc moins avec du synthétique ; en hamac il est courant de préférer la fermeture ventrale plutôt que latérale, on sort plus facilement et c'est moins pénible si il faut se reglisser dans le hamac.
Si le duvet synthétique isole quand même un peu quand on n'a pas d'isolation en dessous, en hamac c'est plus agréable d'être un peu plus libre de ses mouvements, d'où l'avantage des couvertures et quilts.


Les produits Snugpak testés

Commençons par une vue d'ensemble.
Dans ces jolis sacs de gauche à droite :
le "Hammock Coccon", le "Hammock Under Blanket", le "Hammock Quilt" récemment rebaptisé "Hammock Bushcraft Quilt", la "Jungle Blanket" ("Insulated Travel Jungle Blanket" en version longue) et enfin juste avant la nalgène le "Tropical Hammock" (qui vient dans un paquet plastifié inutile avec fermeture éclair pas illustré ici).

A l'exception du hamac, tout le monde vient dans son n sac de compression (pas léger mais fonctionnel) ce qui permet de gagner un volume notable - et sans lequel presque tout ce matériel serait inutilisable sauf si on se déplace en camion.

Au niveau du poids, une ou deux bonnes surprises et un constat normal, le synthétique pèse.
Pour le hamac ça va plutôt bien, avec son système de fixation et ses mousquetons (qu'on devrait remplacer) il tape dans les 521 grammes, mais sans mousquetons ou avec des variantes légères on peut gagner 100g.

La "Jungle Blanket" avec son sac de compression atteint quand même les 811g ce qui n'est pas un score épatant.

Avec le top quilt on commence à passer la barre embêtante du kilogramme avec 1034g mais sans le sac de compression on est largement en dessous, et c'est finalement une bonne surprise du rapport poids/isolation de cette gamme

Le premier accessoire qui nous fait rentrer dans le monde du hamac de la fin d'automne et nous fait définitivement quitter le monde de la MUL c'est le Under Blanket qui dépasse le kilo avec ou sans sac, à 1341g - il faut bien sûr considérer que si on prend cette "UnderBlanket" on ne prend pas de tapis de sol, ça fait tout de même le système hamac+underblanket (minimum) à 2kg - ouille.

Et le gros morceau, c'est le truc qui pèse presque aussi lourd qu'un carinthia defense 4, le Cocoon à 1911g avec son sac de compression - et un volume de pas mal de litres. Ce n'est pas si lourd que ça quand on considère qu'il s'agit d'une sorte de sac de couchage géant en synthétique. En revanche il faudra ajouter des élastiques pour l'installer, on peut donc considérer qu'on a deux bons kilogrammes.

Du coup on sait déjà qu'on ne sortira pas avec toute la collection !


La jungle blanket et le top quilt partagent les mêmes tissus, extérieur ripstop "diamond fabric" et intérieur plus doux.



C'est synthétique, c'est lourd, ça a de la gueule.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire